Préparer son accouchement avec l’homéopathie

préparer son accouchement avec l'homéopathie

Bonjour,
sur la blogosphère j’ai découvert depuis peu un phénomène étrange, les saisons ! Oui, nous sommes en automne, comme chaque année en fait… Beaucoup de personnes mettent en scène des tenues, des maquillages, des déco… Sur le principe je trouve ça top et souvent très beau, mais comme d’habitude, trop, c’est trop… Je suis une anti-mode
Je me suis alors questionnée sur cet automne.
Pour moi cette année, l’automne, ça sera la naissance de mon premier enfant… et pour cela, grâce à « ma » sage-femme, je me prépare un peu plus naturellement à l’accouchement avec l’homéopathie !

Homéopathie, fin de grossesse et naissance

L’homéopathie, c’est quoi ?

À ne pas confondre avec la phytothérapie (thérapie par les plantes), l’homéopathie utilise aussi des substances d’origines animale, minérale et chimique (souffre, graphite…).
La substance de base est diluée à très petites doses.

Ce sont des médicaments : normes pharmaceutiques de qualité, prescrits et conseillées par les professionnels de santé (médecin généraliste, spécialiste, sage-femme, pharmacien). [hum..il semblerait qu’on puisse en acheter sur les pharmacies en ligne… je ne sais pas du tout comment ça fonctionne…)

Attention : Chez Boiron certains médicaments homéopathiques peuvent contenir du gluten ou de l’alcool. Mais pas d’aspartame et de bisphénal A.

Je suis allée en pharmacie avec mon ordonnance, on m’a vendu du Boiron. Je sais que Weleda fait aussi des médicaments homéopathiques (plus cher que Boiron me semble-t-il). Avec l’ordonnance j’ai été remboursé à 100%.

préparer son accouchement avec l'homéopathie
Cette trousse Weleda est parfaite pour contenir tous les tubes !

Pourquoi utiliser l’homéopathie pour la fin de grossesse et l’accouchement ?

« Il a été démontré que cette méthode thérapeutique favorisait non seulement une bonne préparation à l’accouchement mais également un travail beaucoup mieux régulé et nettement moins douloureux. La douleur étant l’un des facteurs les plus pénibles à supporter dans ces circonstances, l’homéopathie apparaît donc comme une alternative de choix pour toutes celles qui ne souhaitent ou ne peuvent recourir à l’anesthésie péridurale. Il faut par ailleurs savoir qu’en règle générale, les remèdes prescrits lors de l’accouchement sont souvent les mêmes que ceux habituellement indiqués pour le traitement de l’anxiété. »
Source: homéopathie.com

Besoin d’autres arguments ?

  • Je trouvais sain de préparer l’assouplissement du col avec cette technique.
  • Gérer l’anxiété, le stress et la fatigue seule ou avec son conjoint /mari c’est bien. Avec les granules c’est mieux (pour moi.)
  • Le jour de l’accouchement / la naissance pouvoir me dire « je prends ça, pour tel symptôme », je pense que ça va m’aider.

Quel protocole ai-je reçu ?

La sage-femme nous a transmis un protocole (aux deux copines de séance de préparation qui étaient-elles aussi intéressées par la méthode). Elle nous a montré différentes positions, techniques de respiration … tout le petit kit mental de survis quoi ! 😉

Attention : je ne mets pas les posologies car JE NE SUIS PAS MEDECIN ou autres.
Veuillez vous renseigner auprès des personnes compétentes pour une prescription adaptée !

Le dernier mois de grossesse

Actae Racemosa 9ch : assouplissement du col
Ignatia Amara 15ch : détente
China Rubra 9ch : contre la fatigue

Le jour de l’accouchement

Ignatia Amara  9ch : action antispasmodique et anxiolytique
Caulophyllum 5ch : aide à la dilatation du col


Après la délivrance

Arnica montana 15ch : prévention saignements et courbatures

Suites de couches

En systématique :
Arnica Montana 9 ch : douleurs/hématome
China rubra 9ch : contre la fatigue
Sepia Officinalis 30ch : prévention baby blues

Si besoin :
Staphysagria 5 ch : favorise la cicatrisation du périnée
Apis Mellifica 15ch : œdème vulvaire
Magnésia Phosphorica 9ch ou Cuprum Metallicum 5Ch : en cas de tranchées

préparer son accouchement avec l'homéopathieMon avis ?

J’ai commencé le traitement il y a 3 jours. Je n’ai donc pas de retour à vous donner, je voulais juste vous partager ce protocole, qui me semble intéressant.

Si vous avez des avis ou des retours sur ce genre de produit pour l’accouchement ou autre, je suis vraiment preneuse !

Étiqueté , , ,

7 commentaires sur “Préparer son accouchement avec l’homéopathie

  1. Bonsoir ! Je découvre les traitements préventifs lorsque l’on est enceinte et après l’accouchement car je n’ai pas encore eu d’enfants 😉 mais je ne manquerais pas de demander aux professionnels ce type de traitement lorsque je serais enceinte !
    Tu utilises d’autres méthodes pour te devra dire ? (Du style ballon de pilât …)
    Passe une bonne fin de grossesse je t’embrasse, Arwenila.

    1. Coucou ! Je n’ai pas bien comprit ta demande… Oui j’ai un ballon de pilate mais j’en fais peu, j’en fais quand je suis devant l’ordi… Sinon je fais différente position pour « bien placer » bébé, mais il semblerai qu’il est trouvé la bonne place !
      A bientôt!

      1. Coucou oui tu as répondu à ma question (mal formulée merci le T9 sur le phone ^^) à bientôt bisous !

    2. Bonsoir!! je suis curieuse de savoir pourquoi les tisanes de feuilles de framboisier ??? je ne connais pas!
      A bientôt !

  2. Coucou! J’ai eu également droit à l’homéopathie pour mes derniers mois de grossesse et j’ai également pris des tisanes de feuilles de framboisier 🙂 Mon accouchement c’est plutôt bien passé!
    Belle soirée à toi

  3. J’ai eu un protocole similaire (tout le dernier mois de grossesse et l’arnica Montana+china rubra durant une semaine après l’accouchement).
    Ça a sans doute aidé mais ce qu’il faut bien assimiler c’est que cela NE PROVOQUE PAS le travail, il s’agit de préparer son utérus (comme mentionné en début d’article mais je me permets de le souligner à nouveau) j’ai accouché par déclenchement à j+4 et ça c’est terminé en césa…! Mais je pense que l’homéo m’a aidé à préparer et le jour J, le travail s’est bien déroulé et le col s’est ouvert rapidement! Mais ma fille avait décidé de rester haut perché et elle avait deux fois le cordon autour du cou donc césa…. Je m’en suis très bien remise et je pense donc que l’arnica Montana m’a bien aidé les premiers jours après l’accouchement

    1. Je suis tout à fait d’accord avec toi ! ça ne provoque pas ! ça accompagne la fin de grossesse (et la suite!)! Merci pour ton retour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *