Maman au foyer, bloguer en liberté

les carnets de blandine

Bloguer en toute liberté, maman au foyer.

Un deuxième enfant, un congé parental, une nouvelle coupe de cheveux (pas sur ces photos). Tant de choses évoluent.

Un nouveau rythme, une vie de famille bien rempli avec toujours cette passion pour le blog. Alors, j’essaie de concilier les deux. Les deux ? les trois, quatre, cinq … Puisqu’il y a le blog, les réseaux sociaux, l’enfant, le bébé, la famille, la maison, les sorties, les rendez-vous. (Pour eux et pour moi.)

blog beauté bio

Maman au foyer : mon rêve depuis longtemps. Et le voilà, maintenant et ici. Et c’est fabuleux. C’est tout plein d’amour, de tendresse et de temps. Mais aussi de fatigue, d’overdose des enfants, de maison, de routine (moi qui adore les routines !).

Mère au foyer, c’est me lancer dans ma passion de l’organisation, des listes et des tableaux « ménages/menus/yoga », c’est aussi prendre le temps pour de petites choses. C’est continuer la photo, encore et toujours, c’est aussi m’essayer à la vidéo. Coucou youtube, oui, peut-être un jour.

Maman à la maison, c’est une maman ultra présente pour ma famille, mais aussi pour d’autre personne « beh quoi, tu es chez toi, non ? » oui… Je reçois beaucoup plus. Avec grand plaisir. Mais avec son petit lot de contrainte.
C’est une maison propre et rangée, sauf quand il y a des enfants qui jouent dedans et dehors, quand nous jouons aux petites voitures, quand nous plions le linge, quand il y a les travaux, quand… quand… non dans la réalité ce n’est pas une maison rangée et propre!

liberté

Mère à la maison c’est le retour de mon métier passion : l’éducation. De base et formée dans l’autisme, je mets mon savoir en lien avec mon quotidien de maman. Mon grand de deux ans a droit à des stratégies éducatives, des plannings visuels et des règles. Et ça fonctionne… ou pas. Mais au moins je m’éclate et j’essaie de ne pas perdre le fils de mon travail. Mère au foyer c’est super chouette, mais travailler aussi.

Et dans tout cela, prendre le temps de bloguer. Sur les temps de sieste (1h l’après-midi) ou sur les temps de crèche du grand. Étant donné que le soir, je suis clairement trop fatiguée pour aligner deux mots. Entre toutes les petites choses à faire et celles à ne pas faire, mais que je fais quand même (coucou mon temps perdu sur les réseaux sociaux).

J’aime tellement ma vie. Ma place dans ce monde. Je me sens en adéquation, en harmonie avec mes valeurs, mon ressenti, mes sensations. Je sais que je suis à ma place.

blog éducation

Alors, maintenant que faisons-nous ?

Maintenant, j’aimerais utiliser ce blog pour parler d’autre sujet, pas seulement de beauté et de cheveux. Je voudrais parler et écrire de famille, d’organisation, d’éducation, de féminité et de tolérance. Écrire sur des sujets qui me concernent, qui me font réfléchir et qui me touchent.

Oui, bien sûr que je vais continuer de blogguer. Dans la liberté qui est la mienne, avec mes mots et mes fautes d’orthographe.

2 thoughts on “Maman au foyer, bloguer en liberté

  1. J’ai adoré te lire, c’est un très bel article. Tu as raison de suivre tes envies et j’ai hâte de te suivre dans tes nouvelles aventures ! A bientôt !

    1. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *