Pourquoi je suis passée au naturel ?

Certains passent au naturel par conviction environnementale et écologique, moi non. Bien que ce soit un super plus. Je suis passée au naturel très égoïstement pour trouver mieux pour la qualité de mes cheveux et ma santé.

Comment et pourquoi je suis passée au naturel ?

Avant le naturel

Tout a commencé par les cheveux: j’en avais marre de leur texture.

Avec les silicones et autres trucs mis dessus, j’avais toujours l’impression qu’ils étaient enduits de quelque chose. Une sensation forte désagréable qui me faisait laver les mains 10 fois par jour car je touchais mes cheveux.
Je finissais toujours par m’attacher les cheveux car cette sensation de poisser/ coller me dérangeais beaucoup (je n’arrive pas à le décrire, je me souviens d’une crème sans rinçage Dessange que j’adorais mais qui laissait un film sur les cheveux très dérangeant pour l’âme sensible que je suis…)

IMG_8905

Le naturel

Partant de là, j’ai fait des recherches. J’ai découvert les produits sans silicones, le no-poo. La révélation !

J’ai entendu parlé de la période de transition : ce moment où tes cheveux se débarrassent
des produits industriels/conventionnels/pétrochimiques quand tu passes au naturel.

Tes cheveux se retrouvent à nus…et ils galèrent !

Même pas peur! C’était la période de Noël et mes cheveux étaient secs/rêches comme de la paille! (Avec le recule je pense que certains soins auraient pu changer la donne !) 2 ou 3 semaines pas top top! (Même chéri s’en souvient)

C’est ainsi que je suis devenue une vraie passionnée des cheveux aux naturels !

Depuis gamine je faisais des bains d’huiles, des masques aux œufs, yaourts.. Mais pourquoi n’ai-je jamais pensé à me les laver autrement qu’avec L’Oréal/Dessange et autre ? J’avais bien testé le rhassoul vers 15/16 ans, mais sans grande conviction.

Je pense aujourd’hui que les publicités jouent un rôle énorme dans le domaine. Le packaging et l’extrait à moins de 1% de miel ou de perle de nacre me faisais rêver…

De même que les odeurs/le paraître qu’à l’adolescence nous avons besoin…

De plus je ne pensais pas que le bio/ naturel puisse avoir un prix abordable et une réelle efficacité. Ainsi qu’une odeur et un design très sympa !

Et puis j’étais déjà une fille de la campagne, fallait pas me demander, en plus, d’être une hippi ! 😉

À partir de là (il y à deux ans) j’ai aussi changé mes cosmétiques visages, et de plus en plus je tends vers du maquillage naturel ou bio.

Faut-il convertir son entourage au naturel ?

Je ne suis pas plus fermée. J’ai eu une période assez difficile où je cherchais à convaincre tout mon entourage des bienfaits des produits naturels.

Mais finalement que peu de personnes ont compris / cerné la démarche et y ont adhéré.

Et petit à petit ils y réfléchissent par eux-même. (Bon je les aide en leur offrant des produits cleans!)

Et puis de toute façon le principal est d’être heureux, avec ou sans silicones!

Si un jour j’ai besoin / envie d’un lavage cheveux et que je ne suis pas chez moi, je prends le shampoing à disposition. Tant pis, c’est exceptionnel. Pareil pour la crème visage (bien que j’ai beaucoup de mal à supporter les textures / odeurs).

escargots

Passer au naturel c’est découvrir

Découvrir des techniques (brûlage des fourches, kardoune)

Découvrir des pays / régions à travers les ingrédients (karité, argan, rhassoul, poudre ayurvédique..)

Découvrir des personnes ( Blogueuses : ginger power, cheveux de mini, kelwys, Mathilde London, peau neuve, le blog du cheveux. et bien d’autres… Des YouTubeuses: je suis modeste… Des personnes sur les forums, groupes facebook…)

Découvrir des petites et des grandes entreprises (pulpes de vie, propolia, ballot flurin, karethik, avril, boho, beautébienêtre.fr, terre d’oc…)

Se découvrir soi-même : son type de peau, de cheveux. Les odeurs et textures qu’on aime ou pas. Ses opinions faces aux publicités…

Découvrir la chimie et le savoir-faire seule.

IMG_8908Petit bilan

Voilà après deux ans au naturel je ne regrette rien. Si ce n’est embêter mon entourage avec leurs colorations chimiques 🙂

J’ai eu une période « 100% nopoo : sans shampoing fabriqué par l’homme »  où je revendiquais ma super vertu à n’être pas dépendantes des grandes enseignes /marques: à ne pas contribuer à leur richesse.

À croire que je me débrouillais par moi-même pour rester propre, avec la terre de mon jardin.

Mais c’est faux. Mon rhassoul, ma farine de pois chiche pour me laver, mon henné pour les soins cheveux ont bien été cueilli/ramassé par quelqu’un d’autre. Ils ont été transformés puis transportés, conditionnés, publicités aussi…

Je reste donc dépendante, d’une autre filière peut être plus équitable et écologique, mais pas plus indépendante!

escargot

Et de votre côté vous en pensez quoi ? naturel ou pas ? pourquoi ?

Étiqueté , , , ,

8 commentaires sur “Pourquoi je suis passée au naturel ?

  1. Je devrais m’y mettre…

    1. Tiens moi au courant 🙂

  2. Moi aussi je suis passé au naturel depuis 1 an, je me lave les cheveux au shikakai !
    Deltreylicious

    1. c’est marrant, chez moi le shikakai n’a pas lavé, alors que le sidr oui !! Bises

  3. Je suis passé au naturel il y a un peu plus d’un an maintenant, je tenterais bien le no poo, peut être une résolution pour 2016? J’ai aussi beaucoup de mal à retrouver les textures des produits conventionnels que je trouve beaucoup trop lourds. De mon côté je n’ai pas cherché à convertir mes proches, ma belle mère s’intéresse au naturel donc je lui offre des trucs en rapport à l’occasion mais les autres font comme ils veulent si ils veulent fermer les yeux ou si ils sont septiques ça me passe au dessus de la tête tant qu’on me laisse consommer de la manière que je veux 🙂 Bisou Blandine <3

    1. tu as certainement raison, mais c’est vrai que pour moi c’est dur de ne pas expliquer aux gens que j’aime, que dans le naturel on trouve tout ce dont a besoin ! belle soirée !

  4. Bonjour, quelle belle découverte aujourd’hui que ton blog(merci SabrinaMkp!)Je suis passée au naturel pour mes cheveux et mon corps il y a plus de 5 ans maintenant suite à une crise de démangeaisons insupportables du cuir chevelu et la tentative d’un dermatologue de me faire avaler plus de cortisone et autres produits chimiques en un mois que dans toute une vie… Je passe toujours pour une extra-terrestre avec mon unique shampoing bio qui trône dans la salle de bain et mes huiles « magiques » ( argan, jojoba, etc…) qui répondent à chacun de mes tracas capillaires, le summum étant atteint lorsque j’entre dans ma période annuelle de masque au lait de coco. Ton blog enrichit encore mes découvertes, je t’en remercie! Bises du Sud (même si le temps aujourd’hui n’est pas des plus représentatifs!!)

  5. Moi je me suis mise au naturel trèès progressivement. Ce qui fait que je n’ai pas eu d’effets négatifs du fait de cette transition produits dégueus/naturels!
    J’ai vu une nette différence sur la qualité de mes cheveux. J’ai donc transformé toute ma routine et j’en suis très contente (changé les brosses aussi).
    Pour ma part j’ai eu de la chance d’avoir un entourage plutôt ouvert qui a prit en considération mes idées 🙂 (ma soeur et deux amies sont passées au naturel ♥).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *